Long Beach : CORE autosport double la mise !

Vainqueur des 12 Heures de Sebring en mars, et déjà victorieux à Long Beach il y a douze mois, CORE autosport a empoché un nouveau succès en American Le Mans Series. En plus de sa victoire en LMPC, acquise dans les rues californiennes, l’équipe obtient une très belle troisième place au classement général ! Les Formula Le Mans se sont d’ailleurs bien comportées, trois d’entre elles pointant dans le Top 5.

Les qualifications annulées pour cause d’intempérie, c’est dans l’ordre du classement du championnat que les concurrents prenaient le départ de ce Grand Prix de Long Beach. Au cours d’une entame mouvementée, Alex Popow, au volant de la ORECA-FLM 09 n°06 voit plusieurs de ses adversaires mordre la poussière (tête à queue ou pénalité). Lui-même manque de s’accrocher avec une autre voiture, et il doit céder le leadership à Michael Guasch, pensionnaire du Muscle Milk Racing, juste avant une neutralisation.

Une partie de la course va se jouer dans la pitlane. CORE autosport réalise un excellant arrêt au stand pour son unique ravitaillement : 19 secondes plus rapide que son rival direct, Muscle Milk Racing. Désormais au volant de la n°5, Memo Gidley n’abdique pas et met la pression sur la n°06 de Ryan Dalziel. L’Ecossais ne tremble bien et après repoussé les attaques de son dauphin, il creuse l’écart dans les dernières minutes.

CORE autosport s’impose avec Alex Popow, solide leader du championnat, et Ryan Dalziel. La voiture sœur complète ce beau succès par l’intermédiaire de Colin Braun et Jon Bennett, troisièmes. Muscle Milk Racing, vainqueur au scratch avec le duo Pickett/Luhr, se satisfera de la deuxième place en LMPC du teandem Guasch/Gidley. Ces trois Formula Le Mans terminent aux troisième, quatrième et cinquième rangs du classement général !

« Long Beach représente tant pour moi. Ça a été ma première course lorsque je suis venu aux USA en 2002 » explique Ryan Dalziel. « Je connais Alex depuis plusieurs années, j’ai été son coéquipier à plusieurs reprises, et je voulais l’aider à augmenter son avance au championnat. Le pit-stop a été très rapide. C’était difficile de rester devant Memo. Nous avons tenté d’être compétitifs tout en préservant le carburant. A la fin, l’équipe m’a donné le feu vert pour creuser l’écart et j’ai pris beaucoup de plaisir à l’accomplir. »

Prochaine épreuve de l’ALMS le 12 mai à Laguna Seca.

Auteur DSI Web

Inscrivez-vous à la newsletter