oreca
racing
Les épopées et les victoires d’ORECA en compétition

Parcours

    Plus de 40 ans de succès en compétition

    Comment le Team ORECA est-il devenu un acteur majeur du sport automobile ? De la monoplace à l’endurance en passant par le Rallye-raid, le GT ou le Rallye, ORECA a brillé sur tous les terrains. Révélateur de talents, cette équipe dirigée par Hugues de Chaunac, ce « commando » comme il aime à le rappeler, a travaillé avec les plus grands. Voici le récit d’un parcours pas comme les autres.

    Les premiers chapitres de l’Histoire s’écrivent à Magny-Cours…

    Hugues de Chaunac crée ORECA (ORganisation Exploitation Compétition Automobile) à la fin de l’année 1972 et s’installe à proximité du circuit de Magny-Cours. Après ses premières victoires, dès 1973 en Championnat de France F3, l’équipe obtient son premier titre prestigieux trois ans seulement après ses débuts : Jacques Laffite est sacré Champion d’Europe de Formule 2.

    A l’époque, ELF lance sa filière visant à conduire un pilote français jusqu’à la F1. ORECA s’inscrit dans cette dynamique en devenant un véritable révélateur de talents. Un an après un nouveau couronnement sur la scène européenne, avec René Arnoux, un certain Alain Prost devient Champion de France de F3 (1978). En plus d’un second titre national consécutif, il s’impose au niveau continental douze mois plus tard, avec une victoire de prestige à Monaco. Dans les années 1980, ORECA s’affirme comme le souverain de la principauté. Les succès et les titres s’enchaînent avec des pilotes tels que Michel Ferté, Olivier Grouillard, Yannick Dalmas, Pierre-Henri Raphanel, Jean Alesi, Erik Comas, Jean-Marc Gounon et bien d’autres. Le parcours en monoplace est impressionnant et atteint des records : 8 titres consécutifs de Champion de France de F3, 7 victoires au Grand Prix de Monaco en F3 et 3 titres de Champion d’Europe – Formule 2 avec Jacques Laffite (1975) et René Arnoux (1977), Formule 3 avec Alain Prost (1979).

    ORECA ne se contente pas de courir en monoplace. L’équipe découvre les 24 Heures du Mans avec une Renault-Alpine en 1997, avant d’y engager une BMW M1 en 1981. Elle débute aussi en Rallye, également avec la BMW M1, puis en Championnat de France Superproduction avec une M5…

    Nouvelle base, nouveaux challenges !

    En 1987, Hugues de Chaunac et ORECA s’installent à Signes, dans le Var, à proximité du Circuit Paul Ricard. L’entreprise se développe et le team poursuit sa moisson de victoires… y compris sur des terrains où on ne l’attend pas. C’est ainsi qu’ORECA décroche deux titres de Champion de France en Rallye-Cross (1988 et 1989) avec Peugeot.  La saison suivante, c’est en Rallye-Raid que l’écurie concoure. Avec Lada, l’équipe remporte le Rallye des Pharaons et termine dans le Top Ten du Paris-Dakar. En 1991, elle se hisse dans le quinté de tête.

    Palmares 1

    • 4-parcours-1975
    • AUTO - F3 1979 - MONACO - ALAIN PROST (FRA) / MARTINI RENAULT - ACTION - PHOTO: DPPI ALAIN PROST FEATURE
    • 4-parcours-1979
    • 2-palmares-1990

    ORECA est sur tous les fronts retrouve les 24 Heures du Mans en 1991 en accompagnant Mazda. Le team engage directement une des trois autos, participant activement au triomphe du constructeur, le premier pour une marque nippone dans la Sarthe !

    Le team ne s’arrête pas en si bon chemin et part, à nouveau, à la découverte de nouveaux horizons : le circuit et la glace avec BMW. ORECA grimpe sur la plus haute marche du podium dans ces deux disciplines : Champion de France de Supertourisme en 1995, vainqueur du Trophée Andros en 1995/1996 et 1996/1997.

    Palmares 4

    • 2-palmars-1991
    • 2-palmars-1995
    • 2-palmars-1998
    • 4-parcours-1999

    L’épopée Viper : L’empreinte ORECA… et la conquête des USA !

    Hugues de Chaunac a soif de challenges et ouvre l’un des plus beaux chapitres d’ORECA en 1996, avec Viper. Une fabuleuse aventure débute pour le team qui signe son retour aux 24 Heures du Mans. En catégorie GT, les Viper ORECA détrônent Porsche, référence en la matière. Outre trois succès de catégorie (1998, 1999, 2000), l’équipe empoche trois titres de Champion FIA-GT2 (1997, 1998, 1999). ORECA part même à la conquête de l’Amérique, avec deux sacres en American Le Mans Series, un triplé au Petit Le Mans et… une victoire générale aux 24 Heures de Daytona en 2000 !

    Avant le rachat de la société SNBE en 2004, acte de naissance du département moteur « ORECA-Magny-Cours » , ORECA se lance dans un défi de taille. L’équipe s’engage en prototype aux 24 Heures du Mans, dans un premier temps avec des Reynard-Mopar, puis avec des châssis Dallara. Face à des grands constructeurs tels qu’Audi, le team signe de belles performances, se classant 4e Scratch en 2001 et 2002. ORECA enchaîne par une parenthèse Rallye. Avec Renault, le Championnat de France (Simon Jean-Joseph) et le Championnat du Monde Junior JWRC (Brice Tirabassi) tombent dans l’escarcelle de la structure varoise en 2003, suivis d’un sacre Européen en 2004 (Simon Jean-Joseph).

    Palmares 2

    • AUTO - US RACES 2000 - DAYTONA 24 HOURS 000206 - VIPER - BERETTA/WENDLINGER/DUPUY - PODIUM  -  PHOTO: THIERRY DELAUNAY/DPPI
    • 2-palmars-2001
    • AUTO - RALLYE FRANCE SUPER 1600 2003 - LE TOUQUET 20031012 - PHOTO : FREDERIC LE FLOC H / DPPI BRICE TIRABASSI - JACQUES JULEIN RENUCCI / RENAULT CLIO - ACTION
    • MOTORSPORT - WTCC 2008 - PAU (FRA) 30/05 TO 01/06/2008 - PHOTO : FRANCOIS FLAMAND / DPPI YVAN MULLER (FRA) / SEAT LEON - ACTION

    Le Défi Le Mans !

    ORECA a fêté comme il se doit ses trente ans et Hugues de Chaunac rêve toujours des 24 Heures du Mans. Après deux ans d’absence, le team effectue son come-back dans la Sarthe et se classe au pied du podium avec une Audi R8. Il offrira au prototype allemand son dernier succès en Europe, lors des 1000km de Silverstone 2005 (Allan McNish/Stéphane Ortelli). Une nouvelle histoire américaine débute en 2006, avec Saleen. Le Team ORECA-Matmut signe deux succès dès sa première année (Soheil Ayari/Stéphane Ortelli), avant de se classer 5e des 24 Heures du Mans, face à Corvette et Aston Martin, et de décrocher le titre Le Mans Series en 2007 grâce à quatre victoires consécutives !

    ORECA a également renoué avec les voitures de tourisme, étant intégré à SEAT Sport. Un partenariat avec le constructeur espagnol qui va se poursuivre jusqu’en 2009. Durant cette période, SEAT décrochera à deux reprises les titres Constructeurs et Pilotes en Championnat du Monde des voitures de tourisme (WTCC), dont une fois avec Yvan Muller, un pilote bien connu d’Hugues de Chaunac.

    Après avoir relevé de nombreux défis, ORECA devient constructeur fin 2007 en rachetant Courage Compétition. Le Team ORECA-Matmut aligne deux Courage-ORECA LC70E métamorphosées par le bureau d’études, grimpant sur le podium des 1000km de Spa. La ORECA 01 voit le jour en 2009 et l’équipe réalise une saison pleine : 5e des 24 Heures du Mans et du Petit Le Mans, derrière Peugeot et Audi, elle remporte les 1000km de Silverstone (Nicolas Lapierre/Olivier Panis), signe plusieurs poles et conclut les Le Mans Series et l’Asian Le Mans Series dans le tiercé de tête.

    Le Team ORECA-Matmut a faim de victoires et décide de se donner un maximum de chances d’atteindre ses objectifs.  Parallèlement à l’engagement de la ORECA 01, 4e des 24 Heures du Mans derrière trois Audi, l’écurie aligne ainsi une Peugeot 908 HDi FAP. Auteur du meilleur tour en course lors du double tour d’horloge sarthois, le team est sacré Champion Le Mans Series. La collaboration avec Peugeot se poursuit en 2011 et de quelle manière. Nicolas Lapierre, Loic Duval et Olivier Panis s’imposent aux 12 Heures de Sebring. Le Team ORECA-Matmut devient la première équipe française à remporter cette épreuve avec des pilotes français et une voiture française. Après un cinquième Top 5 consécutif au Mans, synonyme de première place pour un team privé, les protégés d’Hugues de Chaunac achève la saison par un podium au Petit Le Mans.

    Palmares 3

    • MOTORSPORT - ILMC 2011 - 12 HOURS OF SEBRING - SEBRING INTERNATIONAL RACEWAY - SEBRING (USA) - 16 TO 19/03/2011 - PHOTO : JEAN MICHEL LE MEUR / DPPI -
    • 3-toyota-le-mans-project-1
    • World Endurance Championship
    • Le Mans 24 Hours

    Après avoir célébré ses 40 ans en 2013, ORECA poursuit sa collaboration avec les plus grands, notamment aux côtés de TOYOTA en Championnat du Monde d’Endurance FIA-WEC et aux 24 Heures du Mans. Après plusieurs succès lors des deux premières saisons, dont le premier pour la technologie hybride à super-condensateur à Sao Paulo, TOYOTA Racing devient, pour la première fois de son histoire, Champion du Monde Pilotes et Teams en 2014 ! Cette collaboration se poursuit en 2015, face à Audi et Porsche en Championnat du Monde d’Endurance.

    Par ailleurs, le Team ORECA est de retour en rallye à travers un double engagement : une Ford Fiesta R5 et une DS3 R3, alignées respectivement sur six manches des catégories WRC2 et WRC3 disputées dans le cadre du Championnat du Monde. Deux membres du Junior Driver Development Program de TMG sont au volant, Eric Camilli et Teemu Suninen. Le Finlandais a remporté sa classe en Sardaigne. Preuve que depuis 1973, l’objectif n’a jamais changé : gagner !

    Racing

    Inscrivez-vous à la newsletter